menu Menu
close

L'Empreinte, scène nationale Brive-Tulle

background

Théâtre

Pompée et Sophonisbe

Deux tragédies de Corneille / Brigitte Jaques-Wajeman / Compagnie Pandora

02 arrow 03.04

ticket

 

Durée de chaque spectacle 2h

 

Renseignements
05 55 24 62 22


Vu aux Treize Arches en 2012 Surena de Corneille
 

Acheter votre place pour Pompée

Acheter votre place pour Sophonisbe 

 

Pompée  (2 avril) et Sophonisbe (3 avril), deux tragédies où l’empire romain étend son joug entre guerres, meurtres et complots . Un voyage exceptionnel dans la dramaturgie et la langue de Corneille.

 

Après Nicomède et Surena  (pièce accueillie en 2012), Brigitte Jaques-Wajeman poursuit ici avec Pompée et Sophonisbe le cycle des pièces de Corneille dites « coloniales » et continue d’explorer la richesse et la modernité de l’œuvre du grand dramaturge.

Même décor et mêmes comédiens  (beaucoup sont issus du Jeune Théâtre National)  pour les deux spectacles, ceux qui ont les rôles principaux dans l'un devenant suivantes et soldats dans l'autre pour une véritable alternance.

Autour d’une table immense, les protagonistes traitent des affaires du monde, tiennent des conseils de guerre, s’aiment, se déchirent et se trahissent.

Plaisir de la langue et du texte, énergie de la mise en scène à la fois respectueuse et libérée, jouant  de cette jeunesse qui peut se croire tout permis, qui peut souffrir à en mourir, on reste de bout en bout suspendus aux drames qui se jouent car les héros ici sont des princes, des princesses, mais surtout  des vaniteux, des jaloux, des envieux. On est loin du Cid ou des Horaces. Les enjeux sont politiques mais sont aussi des enjeux privés, faits de rivalités, marqués d'hypocrisie, de haines personnelles, de soumission, d'oppression, de répulsion, de fascination,   de désirs de revanche et de désirs tout courts. Et tout autour la guerre, vainqueurs et vaincus.

Ces deux pièces sur la confrontation entre l’Orient et l’Occident font découvrir une partie injustement méconnue de l’œuvre de Corneille dans une langue admirablement vivante et d’une lucidité politique qui traverse le temps.