menu
close

L'Empreinte, scène nationale Brive-Tulle

background
©LaTierce

Danse

Inaugural


Compagnie La Tierce

En préambule au spectacle comme crâne comme culte

La voix de Marguerite Duras, lisant son texte, Les mains négatives, s’imprime dans un imaginaire à féconder. Tandis que l’homme dont parle Marguerite Duras laisse la trace de sa main sur une paroi ancestrale, les danseurs produisent des signes au plateau.


Les chorégraphes s’entourent d’objets, faits de bois et de pierre, qui permettent de guider une écriture allant à l’essentiel : rendre un objet, le soulever, le déplacer, le poser, marcher, tendre un bras, soutenir le poids d’une pierre, la retourner…

 

Une danse architecturale dépouillée de tout artifice qui cherche à faire exister « les espaces entre » en stimulant l’imaginaire du spectateur.