menu Menu
close

L'Empreinte, scène nationale Brive-Tulle

background
© Frédéric Desmesure

Théâtre

L'assommoir

d'après Emile Zola / David Czesienski / Collectif OS'O

08.12

ticket

Placement numéroté 

Durée 2h10

A partir de 13/14 ans

Renseignements
05.55.24.62.22


Faire passer sur scène la prose de Zola relevait assurément de la gageure. Défi relevé… Une atmosphère dionysiaque s’empare joyeusement de la brutalité du texte de Zola et place au cœur de son récit les thématiques de l’alcool, de l’amour et de la mort, mais surtout de l’importance de la solidarité en cette période de capitalisme florissant.

Eric Demey – La Terrasse

Installé à Bordeaux, le Collectif OS'O est né en 2011 à l'initiative de cinq comédiens tout fraîchement diplômés de l'école supérieure de théâtre du TnBA. Depuis sa formation, ce collectif a créé deux spectacles pour des salles de théâtre, dont « L'Assommoir », d'après l'œuvre d'Émile Zola, qui a été monté en janvier 2011 au TnBA. « La création de ce spectacle a été un des éléments déclencheurs de notre volonté de nous former en troupe», expliquent les membres du collectif, qui soulignent à quel point les méthodes du metteur en scène de cette pièce, David Czesienski, ont eu de l'importance dans leur parcours de comédiens.

 

Liberté d'improviser

« Nous avions rencontré David Czesienski à Berlin pendant un voyage d'étude. Son approche, on peut même parler d'une méthode de travail, nous a stimulés et profondément influencés. » En effet, avec David Czesienski, le comédien prend une  part importante dans la création d'une pièce. « Il met l'acteur au centre et lui laisse une liberté d'improvisation et de proposition par rapport au texte et aux situations d'origines que nous avions rarement expérimentée auparavant », racontent-ils.

 

À cet égard, « L'Assommoir » est le texte idéal pour permettre à chaque personnage de prendre de l'ampleur. « ‘‘L'Assommoir'' est une adaptation épique et éthylique du roman de Zola où chacun des comédiens raconte à sa manière l'histoire de Gervaise Macquart, telle une légende urbaine. »

 

Honnête blanchisseuse dans le quartier de la Goutte-d'Or à Paris, mère de deux enfants et abandonnée par son mari, Gervaise Macquart travaille dur pour ouvrir sa propre blanchisserie. À la suite d'un accident, son nouvel époux sombre dans l'alcool. Gervaise revoit alors le père de ses enfants et se laisse aller jusqu'à devenir elle-même alcoolique. Elle perd sa blanchisserie et, sans revenus, se retrouve à la rue. Elle meurt l'hiver venu. Voilà pour la trame de l'histoire écrite par Zola.

 

Dans un bar

Par ailleurs, à L'Assommoir, le bar qui donne son nom au roman, la pièce met en scène six jeunes gens qui, tout en buvant, racontent une histoire qui a déjà eu lieu, celle de quelques êtres au destin tragiquement contrarié. Les récits s'entrecroisent de façon jubilatoire, tandis que les personnages, « garçons et filles s'aiment, se déchirent et jouent jusqu'à la fin la cruelle histoire de Gervaise ».