menu
close

L'Empreinte, scène nationale Brive-Tulle

background
© Nelly Rodriguez

Arts de la piste

Eins Zwei Drei


Martin Zimmerman

Circassien et poète du burlesque, Martin Zimmermann invite trois clowns et un pianiste dans son dernier festin de théâtre physique.  Au plateau, le pianiste apparaît aussi sobre que les Eins Zwei Drei clowns – l’auguste, le blanc et le contre-pitre – semblent bruyants, mal rasés, vils et fumeurs !
 


Introduits dans un musée feutré aux lignes noires et blanches, ils viennent déranger l’ordre établi, bousculer les cimaises et les statues. Ce trio infernal ne fait pas que jouer, il révèle aussi les subtiles – et perverses – mécaniques du pouvoir entre les hommes. Comme toujours chez le pitre Hans Zimmermann, c’est le corps qui parle, et ces trois-là sont capables de tout ! Danse acrobatique, contorsionnisme, mime et comédie… On savoure aussi cette capacité de l’artiste suisse à injecter du baroque et du grand délire dans des scénographies millimétrées et en perpétuelle transformation.

Dans la presse
 

«Eins Zwei Drei», le clown du spectacle
Membres immenses, personnages mous ou pliés en mille morceaux… Martin Zimmerman excelle à distordre les corps de ses interprètes

Libération - Anne Diatkine - 28 février 2019


Martin Zimmermann, chorégraphe : « Le clown est un être complexe avec une palette très large de sentiments. Il est punk, insoumis, il dérange mais il va à l’essentiel »
Le Monde - Rosita Boisseau - 18 février 2019