menu
close

L'Empreinte, scène nationale Brive-Tulle

background
© Marc Guinot

Théâtre

Création

Le Roi Lear [chronique]


d’après Shakespeare - Julien Guill - la compagnie provisoire

Que léguons-nous à nos enfants ? Qu’ont-ils reçu de ceux qui les ont précédés ? Un Roi Lear puissant comme un echo universel.
 

Au début du Roi Lear, il y a un héritage. Celui de Lear à ses filles. D’un roi-tyran à ses enfants. Le metteur en scène Julien Guill de la compagnie provisoire choisit de s’appuyer sur cette notion de transmission entre générations pour nous passer à son tour ce monument théâtral shakespearien qui circule depuis 1606. La mise en scène est volontairement épurée, les rôles partagés entre quatre comédiens, deux hommes et deux femmes, entre la trentaine et la cinquantaine. Ils sont tous ces enfants qui racontent leurs pères, qui les observent périr, qui assistent à la dérive d’un roi déchu jusqu’à sa mort. Ramené à l’os, ce Roi Lear touche d’autant plus qu’il se répand dans la salle et dans les gradins, entre répercussion physique et résonance émotionnelle, il nous interpelle. Car ne sommes-nous pas nous tous, aussi, les enfants de Lear ?