background
© Jean-Louis Fernandez

Théâtre

Je ne serais pas arrivée là si …


D’ANNICK COJEAN - JUDITH HENRY AVEC JULIE GAYET ET JUDITH HENRY

La vivacité de ce ping-pong verbal rend à chacun des mots prononcés sa puissance orale.

Ainsi commencent une série d’interviews de femmes célèbres, publiées dans Le Monde par la grand reporter Annick Cojean. L’avocate Gisèle Halimi, l’écrivaine Virginie Despentes, la femme politique Christiane Taubira ou la styliste Agnès b. se prêtent au jeu de cette question intime et vertigineuse qui dévoile des pans cachés de leurs histoires personnelles. Révoltes, colères, drames ou rencontres, comment leur vie s’est-elle tracée, quelles valeurs les ont portées jusque là ? Les deux comédiennes Judith Henry et Julie Gayet prêtent leur voix à ces femmes fortes, tour à tour interviewées et intervieweuses. La vivacité de ce ping-pong verbal rend à chacun des mots prononcés sa puissance orale. À la table, dans la simplicité d’une lecture incarnée, ces paroles sincères touchent à des questionnements universels.