background
©Thomas Métais

Apéro-Conversation

L’autonomie énergétique : au-delà de la technique, un processus d’émancipation ?


Tribune #7 avec Fanny Lopez

Cette tribune prendra la forme d'une visio-conférence animée par Barbara Métais-Chastanier.
Pour y assister merci de vous inscrire ici.
Un lien de connexion vous sera envoyé ultérieurement.

« Les infrastructures sont en pleine transformation (…). La refondation du service public à partir des communs, des mouvements de remunicipalisation ou de déprivatisation, s’intensifie et se multiplie. (...) Le public des infrastructures n’est pas une masse immobile et préfigurée de citoyen·ne·s, mais une collectivité d’intérêt dont une part est de plus en plus engagée dans la recherche d’une gouvernance plus collective, militante, sobre et économe des ressources naturelles. » Fanny Lopez - Multitudes, n°77

 

Depuis plusieurs années, Fanny Lopez travaille à élaborer une pensée et une histoire de l’urbanisme marquées par les problématiques énergétiques. L’autonomie énergétique est un concept qui permet de montrer comment les dépendances technologiques et énergétiques se pensent en écho à une situation d’emprise politique et territoriale. Toutefois, le passage d’une production très centralisée à des propositions plus décentralisées et coopératives des ressources – pensées comme biens communs (eau, bois, etc.) - s’opère lentement. Les modes de consommation énergétique sont aussi des modes de gouvernance. Nous explorerons la dimension subversive du débranchement, qui est aussi un processus politique d’émancipation lié à une spatialisation spécifique.

 
Historienne de l’architecture, Fanny Lopez est maîtresse de conférences à l’École d'architecture de la ville et des territoires de l'Université Gustave Eiffel et chercheuse au Laboratoire Architecture, Infrastructure Territoire à l’Ensa Paris-Malaquais. Son activité de recherche et d’enseignement se situe au croisement de l’histoire de l’architecture et de l’urbanisme, des techniques et de l’environnement et plus spécifiquement sur les paysages de l'énergie, les infrastructures électriques, l'autonomie énergétique, les micro-réseaux ainsi que les infrastructures numériques et la critique de la smart city. Elle est l’auteure de Le Rêve d’une déconnexion, de la maison autonome à la cité auto-énergétique (éditions de la Villette, 2014), L'ordre électrique, infrastructures énergétiques et territoires (MétisPresses, 2019), Les territoires de l’autonomie énergétique Espaces, échelles et politiques (Iste, 2019).