background
© Pierre Rigo

Arts de la piste

Work


CLAUDIO STELLATO

Cette pièce sans parole penche fortement du côté du burlesque et de l’absurde.

L’Italien Claudio Stellato est un chorégraphe du bois qu’il hachait déjà menu dans Cosa, et qu’il transforme ici en bricolage artistique hautement réjouissant. Cela commence comme cela : un homme en slip, à tête de kangourou, enfonce de très gros clous sur un établi. À partir de cette scène étrange inaugurale, le détournement de travaux peut commencer ! On ne dévoilera rien de toutes les tentatives délirantes des quatre personnages de se saisir de matériaux et outils, tant l’effet de surprise opère. Disons que Work, comme son nom ne l’indique pas, s’attelle à défaire plutôt qu’à faire, dans un mouvement continu de métamorphose du décor et des corps. Cette pièce sans parole penche fortement du côté du burlesque et de l’absurde. On n’imaginait pas qu’une scène de théâtre puisse devenir le lieu d’un dialogue aussi déjanté entre matière inerte et bricoleurs furieusement animés.