menu
close

L'Empreinte, scène nationale Brive-Tulle

background
© Marc Domage

Danse

sakinan göze çöp batar


Christian Rizzo - ICI—CCN Montpellier

En turc, Sakinan Göze Çöp Batar signifie littéralement : «C’est l’œil que tu protèges qui sera perforé.» Ou, dit autrement : c’est en se protégeant qu’on risque le plus de se faire mal.

« Kerem Gelebek, danseur et performer, m’a rejoint depuis 2008 sur plusieurs projets. Lorsque je lui ai proposé de travailler avec lui sur un solo, mes premières envies se sont concentrées autour des notions de mélancolie et d’exil (notions qui me sont personnellement chères). Très vite l’exil ne s’est plus référé spécifiquement au territoire mais plutôt à soi, s’exiler de soimême. La mélancolie, elle, restait de mise. Quelques objets épars…


Autour d’un dispositif simple qu’il manipule au gré de la dramaturgie, se déposent en résonance des fragments dansés, tels des haïkus, esquisses ou notes de journal qui forment entre eux un recueil de pensées nées du mouvement. Fragmentation, réversibilité, bégaiement et suspension sont devenus ainsi les pistes physiques qui nous accompagnent. »
 

Christian Rizzo - avril 2011 (extrait)

 

Dans la presse :

[...] Un homme est assis sur un container en bois. Bonnet bleu et sac à dos lui donnent l’allure d’un voyageur. Au bout du chemin, il se déchausse et danse. Sakinan Göze Çöp Batar est un poème sur l’exil, sur la solitude de l’arpenteur. Son interprète, Kerem Gelebek, vient de Turquie. Il a rejoint la France pour se former au CNCD d’Angers et réside désormais à Berlin. Il a participé à quatre spectacles de Christian Rizzo qui, aujourd’hui, crée pour lui un solo où se croisent et se répondent leurs itinéraires, leurs expériences respectives de l’éloignement : un solo dans lequel le chorégraphe dit « se projeter par procuration ». [...]
Inferno - 18 mai 2012