menu
close
background
© DR

Jazz

Musique

Afropolis - Séléne Saint-Aimé & Boris Reine-Adélaïde


Jazz caribéen

Il faut entendre Sélène Saint-Aimé, sa contrebasse et son flow vocal, pétri d’histoire et de récits fragiles. Éprouver impression de souplesse molletonnée, entendre les idées qui circulent, qui convulsent presque parfois. En duo avec Boris Reine-Adelaïde, percussionniste martiniquais, la musicienne questionne les liens entre tradition et improvisation actuelle. Naissent des poèmes inouïs et des onomatopées-scat mélangés aux percussions, dans la pure tradition du Bèlè antillais, largement enracinés entre l’Afrique et la Caraïbe. Ici, le mélange des sources est une loi. Boris Reine-Adelaïde sait les rythmes du tambour Bèlè, du djembe africain et de la rumba congolaise. Sélène Saint-Aimé fait ses classes à New-York auprès de grands noms comme ceux de Steve Coleman ou Ron Carter. Ce duo est ainsi fort d’une liberté créative absolue. Ici, la musique est une mère nourricière dont les bouillons turbinent et les torrents fredonnent.