menu
close
background
© Sylvain Gripoix

Jazz

Musique

Haléïs


Jazz clair-obscur

Voici une forme de musique concrète impalpable. Parfait oxymore. Et les cartes musicales de se brouiller un peu plus sous la charge secrète du quartet Haleïs. On y entend les chansons médiévales Jean Richafort, l’occitanie insolente, les expérimentations seventies de Saravah et la nouvelle école franco-suisse du jazzpunk-pop. Haléïs invite à la découverte, à prendre des chemins de traverses musicales, à se lover au coeur de mélanges fascinants. Depuis 2020, Juliette Meyer scande et chante ses miniatures jazz, aussi inquiétantes que lumineuses. En quartet, Haléïs, fort de son cri intense et éponyme, hurle en douceur, rue dans les brancards et agite une force lyrique
détonante. À vous décoiffer une assemblée un jour de beau temps. Ce quartet agit sur la corde sensible, celle qui vous intronise amateur de poème, familier des détours farceurs et souverains.