menu
close

L'Empreinte, scène nationale Brive-Tulle

background
© Thomas Métais

Apéro-Conversation

Le temps des crises écologiques et sociales : une redéfinition des formes du pouvoir et des stratégies politiques ?


Tribune #3 avec Corinne Morel-Darleux

Cette tribune prendra la forme d'une visio-conférence animée par Barbara Métais-Chastanier.
Pour y assister merci de vous inscrire ici.
Un lien de connexion vous sera envoyé ultérieurement.

« Le refus de parvenir n’implique ni de manquer d’ambition ni de bouder la réussite. Juste de réaliser à quel point ces deux notions gagneraient à davantage de singularité : elles sont aujourd’hui normées par des codes sociaux qui n’ont que peu en commun avec les aspirations individuelle, ni d’ailleurs avec l’intérêt collectif. » Corinne Morel-Darleux - Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce

 


Dans un contexte de dévastations tant écologiques que sociales, la crise de la représentativité démocratique travaille aujourd’hui dans deux directions contraires : d’un côté, un tournant fascisant qui alimente le pire et de l’autre des mouvements militants – Gilets jaunes, Zad, Extinction Rébellion, Covidentraide etc. –, des activistes et organisations qui travaillent à l’invention d’autres modèles de «gouvernance» comme à l’élaboration d’autres modes d’action et de contestation. Inspirés de l’écosocialisme, des courants municipalistes libertaires et de l’histoire des mouvements de lutte et de contestation (Suffragettes, lutte anticoloniale et lutte contre l’apartheid, etc.), nombreux sont les combats qui s’inventent ici et ailleurs. Nous aborderons ces questions en dialogue avec Corinne Morel-Darleux, autrice de Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce : Réflexions sur l’effondrement (Libertalia) et conseillère régionale d’Auvergne-Rhône-Alpes au sein du groupe « Rassemblement citoyen, écologiste et solidaire » (RCES).

 
Corinne Morel-Darleux vit dans la Drôme, au pied du Vercors. Elle a d’abord animé des séminaires pour de grosses entreprises du CAC 40 avant de changer complètement d’orientation et d’adhérer -éphémèrement- au Parti socialiste puis au Parti de Gauche, qu’elle cofonde en 2008 alors qu’elle travaille à la mairie des Lilas en Seine-Saint-Denis. En 2018, elle quitte le PG et la France insoumise par désir d’expérimenter le politique autrement. Elle est aujourd'hui conseillère régionale d'opposition en Auvergne Rhône-Alpes. Elle est l’autrice de Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce (Libertalia, 2019), une réflexion philosophique et éthique sur le refus de parvenir et la dignité du présent face à l’effondrement de notre civilisation, mais aussi de L’écologie, un combat pour l'émancipation (Bruno Leprince, 2009), et Nos colères fleuriront, t. 1 : Arracher les mauvaises herbes du capitalisme vert, t. 2 : Cueillir les fruits de l'émancipation (Bruno Leprince, 2012). Elle est chroniqueuse régulière pour divers médias dont Reporterre, son blog : revoirleslucioles.org