background
© Konstantin Lipatov

Danse

Twenty-Seven Perspectives


Maud Le PLadec - CCN d’Orléans

 Son très beau Twenty-Seven Perspectives, pièce pour onze danseurs est une œuvre sur la mémoire, son magma chaotique et ses éclairs de clarté.

La chorégraphe à la tête du CCN d’Orléans a toujours articulé des pièces où danse et musique dialoguent très étroitement. Mais c’est la première fois qu’elle s’attaque à un monument de la tradition classique : la symphonie inachevée de Franz Schubert. Ou plutôt sa réinterprétation par Pete Harden, compositeur et bidouilleur de génie, qui a étiré, répété, texturé la partition. Quant à la chorégraphie, écrite avec une précision mathématique, elle prend la ligne de composition de la musique de Schubert comme tremplin pour se réinventer en une variation de gestes qui élaborent une cathédrale spatiale à l’œuvre. Sur ce grand plateau aussi immaculé qu’une page blanche, les dix danseurs interprètes suivent l’écriture précise de Maud le Pladec dans un savant jeu de trajectoires, éparpillements et rassemblements. Comme autant de traces et relevés physiques de ce que la musique recèle comme mystères.

Dans la presse :


« Avec Twenty-seven perspectives, Maud Le Pladec signe une superbe symphonie chorégraphique. […] De ce travail complexe et rigoureux, d’une abstraction toute mathématique, naît un spectacle en deux parties où la musicalité éclate et l’émotion affleure. » LA TERRASSE – 24 février 2019 - Delphine Baffour


« Il ne fait aucun doute qu’on assiste, avec Twenty Seven Perspectives, à une œuvre savamment construite, minutieusement réfléchie où rien n’a été laissé au hasard. Pour autant, on ne saurait mesurer quel immense travail de réflexion a demandé son élaboration. [...]il est rare aujourd’hui de trouver une chorégraphie aussi structurée qui, au final, approche l’esprit et le visuel d’une installation d’art plastique ». LE FIGARO – 23 mars 2019 – François Delétraz