background
© Romain All'

Jazz

Concert

Anw be yonbolo


Eve Risser & Naïny Diabaté

Le désert est traversé. Sans encombre, avec une fraîcheur loin d’être éthérée. Naïny Diabaté et Eve Risser se posent près de l’oasis de ce duo né des sessions du Kogoba Basigui, grand ensemble à cheval dans les dunes du Red Desert Orchestra et du Kaludja Band. Une pause sans pose pourtant. Anw be yonbolo, c’est une formule de soutien
entre humains qu’on sonne au Mali. On est ensemble, même à deux seulement. La pianiste compose, la chanteuse arrange en improvisant. Amalgamer les luttes des femmes, les fleuves indociles et les saillies politiques avec un duo pareil, c’est osé. Mais aussi et surtout ultra précis, parfaitement fluide et jamais figé. Tout procède par glissements de techniques, de traditions, de styles et d’ambiance. Rien ne se percute pour autant. Ce duo piano/chant est un duo d’orfèvres, obstiné et volubile, qui sort joyeusement ce bel ouvrage de l’atelier pour le porter sur les grands espaces, les clairières ensoleillées et les rivières un brin tapageuses.
 

LE +

À l'issue du concert du samedi au Centre Jacques Cartier, un rencontre autour d'un goûter est proposée par le Centre et les habitantes du quartier