menu
close

L'Empreinte, scène nationale Brive-Tulle

background
© Thomas Métais

Apéro-Conversation

Cohabiter ou Pourquoi développer des relations diplomatiques avec les loups ?


Tribune #3 avec Baptiste Morizot

« (…) L’Anthropocène est l’autre nom d’une cohabitation rapprochée et généralisée avec le reste du vivant : ils ne sont plus dehors, dans un dehors sauvage inaccessible et intact (...) Ils sont parmi nous. À différents degrés, la quasi-totalité des communautés biotiques de la planète sont désormais sous influence humaine, directe ou indirecte. »
Baptiste Morizot, Le devenir du sauvage à l’anthropocène - 2018

 

Auteur de deux ouvrages remarqués, Les Diplomates, cohabiter avec les loups sur une autre carte du vivant et Sur la piste animale, Baptiste Morizot, le philosophe pisteur, nous emmène à travers le monde sauvage. Qu’il s’agisse des loups ou des ours vivants en France, des panthères des neiges dans le Nord du Canada ou des lombrics qui grouillent dans nos vermicomposts, il s’intéresse à nos relations avec les animaux.


À rebours de la pensée occidentale traditionnelle, il pense l’élaboration de relations diplomatiques avec le vivant et s’interroge sur les conséquences philosophiques et pratiques de ce déplacement. Cette rencontre nous entraîne sur des pistes, des traces, comme autant d’invitations à se rendre attentif aux autres peuples qui habitent et façonnent nos mondes.

Agrégé et Maître de Conférences en philosophie à l’université Aix-Marseille, Baptiste Morizot a quitté le confort des bibliothèques pour explorer de nouveaux territoires, ceux de la philosophie du vivant, de notre relation au monde sauvage. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, notamment Les Diplomates, cohabiter avec les loups sur une autre carte du vivant (2016), Sur la piste animale (2018) et d’Esthétique de la rencontre (2018), en collaboration avec Estelle Zhong Mengual.