background
© Christophe Péan

Musique

Théâtre

Congo Jazz Band


Mohamed Kacimi - Hassane Kassi Kouyaté

Ce n’est ni un réquisitoire, ni un cours d’histoire, prévient l’auteur Mohamed Kacimi. Ce ne sera ni une accusation, ni une victimisation, s’accorde le metteur en scène Hassan Kassi Kouyaté. C’est bien le tour de force de ce Congo Jazz Band : remonter le cours de l’histoire coloniale si tragique du Congo, sans larmes ni noirceur. La rumba congolaise jouée en live et l’esprit farcesque des six comédiens-musiciens arrivent à tenir l’horreur à distance par le rire et le rythme, sans pour autant l’esquiver. N’est-ce pas là toute la force du théâtre ? L’écriture du grand auteur algérien condense en deux heures ce siècle d’histoire dont Léopold II, roi des Belges à la folie ubuesque, coupeur de mains et pilleur de richesses, joue le funeste rôle principal. Avec cette première pièce signée en tant que directeur des Zébrures d’automne (Les Francophonies), Hassane Kassi Kouyaté, fils de griot, a marqué les esprits lors du festival de Limoges.

Dans la presse :

"L’écriture tout en finesse de Mohamed Kacimi dit les choses, frontalement. “Je rêve de créer un Etat nègre dirigé par les blancs” fait-il dire à Léopold II. Hassane Kassi Kouyaté répond à cela dans sa mise en scène par la musique orchestrée par les trois comédiennes-musiciennes, Alvi Bitemo, Dominique Larose et Miss Nath qui enflamment le plateau. Marcel Mankita, Criss Niangouna et Abdon Fortuné Koumbha racontent l’histoire de leur pays dans la tradition des griots, et s’emparent de ce drame avec une justesse de jeu incroyable. Hassane Kassi Kouyaté frappe un grand coup avec cette pièce qui n’épargne ni les européens, ni les dictateurs africains."
Stéphane Capron - ScèneWeb - 26/09/2020