background
© Pierre Planchenault

Théâtre

Jeune Public

Dans ma maison de papier, j’ai des poèmes sur le feu


Philippe Dorin - Julien Duval - Compagnie Le Syndicat d’Initiative

Un petit bijou de pièce jeune public, d'une magie absolue ! 

À son dernier instant, le temps d’une pensée, une vieille dame ramène ses chaussures à la petite fille qu’elle était. Et, miracle du théâtre, les voilà toutes deux réunies, par-delà les âges et le temps qui passe. Entre les premiers et les derniers instants d’une vie, la pièce bouleversante de l’auteur jeunesse Philippe Dorin joue sur la simplicité d’un dialogue entre une dame de 80 ans (France Darry) et une petite fille de 8 ans (incarnée en alternance par Juliette Nougaret et Camille Ruffié). La mort rôde, l’hiver surgit, mais c’est finalement la beauté de la vie qui est célébrée ici.

Les deux jeunes créateurs Julien Duval et Carlos Martins, du Syndicat d’Initiative, ont choisi cette œuvre comme première pièce commune. Parce que, disent-ils, ce texte ciselé d’une infinie délicatesse joue avec les mots et les sens avec jubilation. Parce qu’ils aiment la force métaphysique de cette pièce qui n’exclut jamais la drôlerie. L’intelligence de la mise en scène, aux éclairages doux et changeants, sans clinquant et pleine de poésie, ainsi que la création sonore attentive ajoutent l’émerveillement à ce petit bijou de pièce jeune public, d’une magie absolue.

 


Dans la presse : 


"Dans ma maison de papier, j’ai des poèmes sur le feu est le titre complet de ce texte de Philippe Dorin. Il donne le ton, fragile et délicatement abstrait de ces 50 minutes sur le temps, l’enfance, la vieillesse et ce qui suit inévitablement. Un spectacle sur le temps qui passe se doit de le faire oublier au spectateur. Ce spectacle jeune public produit par le TNBA et mis en scène par Julien Duval passe comme un songe dans une maison imaginaire. Il parle de perte mais déploie une atmosphère de rêve et de magie sur fond de neiges d’antan, d’éclairages doux et d’artifices légers où le feu du titre tient une bonne part, parfois surprenante." SUD OUEST - 14 novembre 2019

"Cette pièce est un petit miracle théâtral. [...] Il suffit, pour apprécier le texte de Philippe Dorin et la mise en scène de Julien Duval, de s’abandonner et de se laisser emporter par la poésie de l’instant. Nous aimerions, pour terminer, remercier le trio d’acteurs, France Darry, Carlos Martins et l’étonnante petite Juliette Nougaret, de nous avoir permis de replonger dans l’inestimable naïveté de l’enfance. [...] Même si ce n’est pas le lieu pour lancer une telle discussion, remarquons qu’encore une fois c’est du côté de ce qu’on appelle parfois fort péjorativement le « théâtre jeune public » qu’il faut aller chercher ce vertige poétique et existentiel que ne nous procure plus que très rarement le « théâtre pour les grands ». Encore une fois." I/O GAZETTE - 17 novembre 2019

"Réunir sur un même plateau deux comédiennes que pas moins de soixante-dix années séparent apparaît tenir de la gageure... C’est pourtant celle relevée par Julien Duval, trentenaire à l’enthousiasme juvénile, se saisissant poétiquement du texte éponyme de Philippe Dorin pour en livrer une mise en jeu transcendant l’intérêt de l’ouvrage initial. La scénographie féérique, tout autant que la création musicale, participe grandement au sentiment « d’émerveillement » émanant de ce conte sans âge [...]. De beaux moments sensibles interprétés par deux comédiennes et un comédien touchants font de cette création un moment de grâce…" LA REVUE DU SPECTACLE - 22 noembre 2019