background
© Rémi Rière

Musique

Ensemble Appassionato


Direction Mathieu Herzog

Un moment de grâce comme la musique le mérite et comme elle seule peut en offrir.

Embarquement musical pour Vienne, capitale rayonnante du début du XXe siècle avec ses grands cafés, les tableaux de Klimt, les écrits de Kafka… Mais aussi, bien sûr, la ville du grand Mozart, qui y vécut à la fin du XVIIIe siècle. Mathieu Herzog, bouillonnant chef de l’ensemble Appassionato, a pensé ce programme comme une machine à remonter le temps autrichien au gré de ces différentes époques si riches musicalement.

Du génie classique de Mozart – dont on entendra des extraits des Noces de Figaro ou de Così fan tutte – aux valses de Johann Strauss, des airs d’opérette de La Veuve joyeuse de Franz Lehár aux lieder de Gustav Mahler, l’ensemble Appassionato nous emporte dans un Vienne voluptueux, raffiné et irrésistible. Deux voix d’or accompagneront cet orchestre de chambre tout terrain : celles de la soprano Charlotte Despeaux et de la mezzo-soprano Ambroisine Bré.

Le programme : 

 

J. Strauss II, Aimer boire et chanter (valse pour orchestre)

 

W. A. Mozart
Voi che sapete (issu des Noces de Figaro)
Or sai chi l’onore (issu de Don Giovanni)
Non so più (issu des Noces de Figaro)
Dove Sono (issu des Noces de Figaro)
Ah guarda sorella (duo issu de Cosi fan tutte)
Ah perdonna il primo affetto (duo issu de La Clémence de Titus)

 

J. Strauss II, Tritsch-Tratsch Polka (danse pour orchestre)

 

F. Lehár, Meine Lippen sie Kissen so heiss (issu de Giuditta)

J. Strauss II, Air d’Orlofsky (issu de La Chauve-Souris)

J. Strauss II, Czardas (issu de La Chauve-Souris)
F. Lehár, L’Heure Exquise (duo issu de La Veuve Joyeuse)

 

J. Strauss II, Rose du Sud (valse pour orchestre)

 

E. Korngold, Air de Marietta (issu de La Ville Morte)
G. Mahler, Ich bin der Welt (issu des Rückert Lieder)

 


Dans la presse : 

"On ne peut qu'être ébloui par l'exécution musicale des musiciens de l'ensemble Appassionato"  LE MONDE - Marie-Aude Roux

"Mathieu Herzog et son ensemble Appassionato - bois ardents, cordes virtuoses [...] - empoignent ce triptyque d'un seul geste : allégros tonnants, adagios de théâtre, menuets spectaculaires, le tout mené grand train dans une réalisation au cordeau qui avoue l'ambivalence d'une conception singulière" CLASSICA - J.C Hoffelé

"Loin des querelles de clocher, ne prétendant appartenir à aucun courant esthétique, ne répondant ni aux préceptes baroqueux, ni à un quelconque classicisme archaïsant, ce Mozart de Mathieu Herzog et de l'ensemble Appassionato séduit par la justesse synthétique [...] de son inspiration et par la théâtralité de son interprétation" RESMUSICA - Patrice Imbaud