background
© Romain Al'l

Musique

Kogoba Basigui


Eve Risser - Naïny Diabaté - Red Desert Orchestra & Kaladjula Band

On passe de duos frissonnants à des morceaux de groupe hybrides où les continents dialoguent, en musique et en corps.

Ce projet joliment nommé Kogoba Basigui – qui signifie « force et équilibre » en mandingue – est né d’un mariage entre des musiciennes puissantes, venues de générations et continents différents. D’un côté Eve Risser, pianiste jazz reconnue de la jeune scène musicale contemporaine, pas encore quadra, mais dont les projets se multiplient, notamment avec son White, puis Red Desert Orchestra. De l’autre, la grande griote malienne Naïny Diabaté, joueuse de bolon, et son orchestre composé uniquement de musiciennes africaines, le Kaladjula Band. Imaginé et répété sur les deux continents, ce Kogoba Basigui réunit seize interprètes qui sortent de leurs savoir-faire respectifs pour imaginer un métissage de haute volée. Les compositions très écrites d’Eve Risser se relient avec grâce aux intonations hypnotiques de Naïny Diabaté. On passe de duos frissonnants à des morceaux de groupe hybrides où les continents dialoguent, en musique et en corps. Une rencontre rare.