menu
close

L'Empreinte, scène nationale Brive-Tulle

background
© Fabien Coste

Musique

Danse

Le Jeune Noir à l'épée


Abd Al Malik

Performance coup de poing portée par le verbe, sans pareil, du grand Abd al Malik, vous n'en sortirez pas indemne.

« Jeune Noir à l’épée est d’abord le titre d’une peinture de Pierre Puvis de Chavannes qui m’a bouleversée*. » Abd al Malik s’empare de cette figure du xixe siècle pour en faire un homme contemporain en révolte.

« Du plus profond de mon propre vécu, je savais bien d’où venait la lutte de ce jeune Noir pour quitter la rue et la haine, sans abandonner les siens ». Cette performance puissante et singulière allie textes, art pictural, musiques et danse, pour dire les aspirations d’un homme en lutte. Émerge alors une réflexion passionnante sur l’identité à l’ère de la mondialisation, invoquant tour à tour Baudelaire ou Édouard Glissant.

Salia Sanou signe la chorégraphie de ce spectacle percutant, porté par la poésie slamée, déclamée, rappée et chantée d’Abd al Malik. Magistral !

 

*Présentée à l’origine dans le cadre de l’exposition Le modèle noir, de Géricault à Matisse au musée d’Orsay en 2019.



Dans la presse :

Le résultat est aussi étonnant que séduisant, tant la danse et les mots se répondent idéalement. Sur scène, quatre danseurs très athlétiques amplifient le propos par des mouvements lents, et des gestes parfois interrompus dans leur élan, dans une forme d’hypermasculinité d’où jaillit pourtant une impressionnante sensibilité.
Le Figaro - François Delétraz - 5 mai 2019