menu
close

L'Empreinte, scène nationale Brive-Tulle

background
© Patrick Berger

Danse

Le Jour de la bête


Aina Alegre - Association Studio Fictif

Aina Alegre signe une chorégraphie enlevée nourrie de l'esprit des danses populaires catalanes.
 


Jour de bête, jour de fête… Aina Alegre, danseuse catalane explosive aperçue aux côtés d’Alban Richard ou Nasser Martin-Gousset, célèbre avec quatre interprètes-amis un rituel festif. En habit sobre et androgyne, les cinq danseurs font fête dans la sobriété. Les tapements de pieds, de mains et les rondes semblent ricocher depuis les danses traditionnelles, mais la pièce n’est en rien folklorique. Leur carnaval contemporain multiplie les trajectoires et les moments choraux dans toute une panoplie d’élans simples et savants à la fois. Sans perdre cette haute concentration du geste qui les relie, ils sont capables de bourrasques et d’accalmies, de tensions électriques et de rires jubilatoires. Les mouvements se propagent par contamination, entre eux, jusqu’au public qu’ils ne laissent pas de côté. Car Aina Alegre s’est inspirée des fêtes catalanes populaires pour cette pièce non pas participative, mais totalement inclusive.

Dans la presse :

Aina Alegre est une jeune femme à très fort tempérament. En position d'interprète, on a parfois déploré que cela déborde dans des excès d'expressivité. La voici à présent chorégraphe (et toujours interprète) d'une vraie pièce de groupe, Le jour de la bête. Et elle y révèle un talent très convaincant dans l'orchestration maîtrisée des puissances déployées par les cinq danseur.ses.
Danser canal historique - Gérard Mayen - 27 avril 2017

Aina Alegre, que l’on a vue danser chez Fabrice Lambert, David Wampach ou Nasser Martin-Gousset, crée une troisième pièce pour sa compagnie  Studio fictif.  Elle y questionne les énergies de groupes, les relations entre individus et communautés.

La Terrasse - Delphine Baffour - 22 février 2017