menu
close

L'Empreinte, scène nationale Brive-Tulle

background
© Jean-Louis Fernandez

Théâtre

L’heure bleue


David Clavel - Le CENTQUATRE-PARIS

Une tragédie drôle et cruelle, aiguisée et sensuelle.
 

Tous semblent un peu nerveux à l’idée du retour de ce frère qui n’a plus mis les pieds dans la maison familiale depuis de longues années : la belle-mère borderline et fantasque, la sœur sacrificielle, le petit frère rêveur et, figure centrale, le père misanthrope et condamné. À la manière du film Festen, David Clavel écrit, monte et joue une pièce où les non-dits se révèlent par touches, jusqu’à l’explosion finale. Le temps d’une journée, toutes les cartes familiales sont rebattues dans une révolution intime à laquelle aucun des personnages n’échappera.

Emmanuelle Devos, qui a souvent collaboré avec David Clavel, excelle en amoureuse cruelle, incapable de se plier aux convenances et mensonges. Daniel Martin crache avec une vigueur folle sa morgue de patriarche égoïste sur le point de mourir. La maison, figurée par un ingénieux décor tout en jeux de niveaux, est un dédale qui permet de décaler le réel, de créer apartés et mini-drames circonscrits. Une tragédie drôle et féroce, aiguisée et sensuelle, dans laquelle les six comédiens jouent sur du velours.


Dans la presse :

« Emmanuelle Devos brûle les planches en belle-mère indigne.
Avec une troupe d’acteurs formidables, David Clavel scrute dans l'Heure bleue les meurtrissures d’une famille corsetée depuis vingt ans par les non-dits. » LES INROCKS – 31 janvier 2020 – Patrick Sourd


« L’écriture textuelle et scénique de David Clavel se distingue par la subtilité et la sensibilité avec lesquelles elle dessine la tragédie et les rapports humains. […] La mise en scène et le jeu d’acteurs retiennent l’excès de pathos ou d’hystérie propre au mélodrame pour mieux se montrer véhéments et parfois émouvants. » SCENEWEB – 18 janvier 2020 - Christophe Candoni