background
© Antonio Bento

Musique

Vidéo

Jeune Public

Arts plastiques

Théâtre d'objets

Matiloun


Clémence Prévault

On l’appelait le Pec de Matiloun, « le fou » en occitan, mais son vrai nom était Jean de Ricou. Toute sa vie, ce gentil zinzin a ramassé branches, objets cassés, machins et bidules qu’il ficelait en fagots et suspendait dans les arbres. Longtemps après, un autre poète, Jano Pesset, découvrait ces cadeaux invisibles dans les feuillages. Cette histoire habite le spectacle de bric et de broc de Clémence Prévault et Sébastien Janjou, dans un hommage à ce qu’on appelle l’art brut, cet art ignoré des fous, des malades, des enfermés. Sur une scène en forme de piste, les comédiens-musiciens érigent des sculptures de récup’, font de la musique avec tout ce qu’ils ramassent, dansent aussi. Leur musique improvisée résonne avec les voix enregistrées des témoins de la vie de Jean de Ricou, dans un véritable effet documentaire. On y apprend que sans Jano, les œuvres du Pec auraient fini à la décharge. Aujourd’hui, elles sont visibles à La Fabuloserie, musée d’art « hors-les-normes » situé dans l’Yonne.