menu
close
background
© Christophe Raynaud de Lage

Arts de la piste

Möbius


Compagnie XY - Rachid Ouramdane

Telle une nuée d’étourneaux aux trajectoires changeantes, les 19 acrobates de la compagnie XY s’élancent dans une chorégraphie aérienne virtuose, signée Rachid Ouramdane.

Au commencement, il y a le blanc immaculé du plateau. Un espace qui se remplit et se vide par vagues de silhouettes noires mobiles, agiles, tels les vols coordonnés des étourneaux qui inspirent cette nouvelle création de la Compagnie XY. De saltos en vrilles célestes, de colonnes humaines graphiques en vols planés, les acrobates affirment une virtuosité presque magique dans la composition, à laquelle le chorégraphe Rachid Ouramdane a apporté un nouveau rapport au sol et à l’entremêlement et l’élévation des corps. Les réactions en chaîne, les effets de ralentis en slow motion suivis de pointes de vitesse fulgurantes, claquent comme autant de vertiges visuels. Petit à petit, plateau et costumes se teintent d’ocre, la musique électronique, présence continue, se fait plus légère et cristalline. La nuée d’oiseaux-acrobates a accompli son programme de vol éblouissant dans une chorégraphie aérienne qui relève du rêve éveillé.


Dans la presse : 
"Les 19 acrobates acrobates de la troupe fondée en 2005 signent une cinquième création de haute volée, épaulée par le chorégraphe Rachid Ouramdane. [...] Une Tour de Babel du XXIe siècle, en somme, célébrant une diversité d'origines, coordonnée à la prééminence de l'effort collectif. Ainsi pourrait-on envisager ces acrobates de la compagnie XY que, chaque soir depuis début novembre, des centaines de personnes ovationnent debout, de longues minutes durant. Un clameur archi-fondée, au demeurant, tant la pièce, aussi spectaculaire que dénuée d'esbrouffe, puisque préférant la rigueur et l'intelligence à toute forme d’artifice justifie l'adhésion." 
Librération - 23/11/2021 - Gilles Renault

"Les rêveries acrobatiques de la troupe XY
La pièce "Möbius, montée avec le chorégraphe Rachid Ouramdane, tient en équilibre entre grâce et puissance."

Le Monde - 12/11/2021 - Rosita Boisseau