background
© Thomas Métais

Les Tribunes

Apéros-conversations


Quels mondes oser ? Quels mondes bâtir ?

« Nous n’échapperons pas aux effondrements déjà en cours. Mais il n’est peut-être pas trop tard pour en esquiver les formes les plus extrêmes et les conséquences les plus funestes. Surtout il n’est jamais trop tôt pour nous doter des outils (conceptuels, relationnels, organisationnels) qui aideront à rendre l’après-effondrement moins destructeur, moins irréfléchi, moins inégalitaire, moins inique que l’avant. C’est-à-dire pour faire de la perspective de l’effondrement – au-delà de ses charges affectives et disruptives – un horizon transformateur de la pensée et de l’action, au niveaux nano-, micro-, et macro-politique. » Yves Citton et Jacopo Rasmi

 


 
Ce nouveau cycle de tribunes sera consacré à la puissance des agencements collectifs nouveaux, aux inventions comme aux résistances créées en réponse à des désastres tant écologiques que sociaux. En nous tournant du côté de ces expérimentations collectives, de ces nouvelles formes de vie et de lutte, attentives aux communs comme à la justice, attentives à réhabiliter le fragile, à élargir le cercle de l’hospitalité, à prendre soin des lieux comme des relations, nous souhaitons mettre en lumière la force politique des usagers, habitants ou collectifs, à se constituer en acteurs d’alternatives sociales et écologiques. Nous déplierons ensemble la question des transformations pour interroger l’échelle du changement et les récits qui les inspirent. Aux côtés de nos invité.e.s, nous approfondirons les questions soulevées lors des deux premiers cycles consacrés aux utopies concrètes et aux vies ingouvernables (2018-2019) ainsi qu’aux réinventions de nos relations avec les vivants (2019-2020). Nous le ferons aux côtés d’acteurs du territoire, comme Peuple et Culture – qui proposera notamment une programmation cinématographique sur certains rendez-vous –, mais aussi de collectifs, organisations et habitants et travailleurs qui vivent déjà « le monde de demain ».

De par sa situation géographique, la Corrèze – et notamment son plateau – a été le cœur d’une longue tradition de résistance. Cette résistance, on en perçoit encore la puissance dans l’autonomie de pensée et d’organisation qui l’anime, dans ses savoirs et dans ses pratiques, dans une énergie nourrie par la volonté de créer, d’inventer autrement, dans un désir enfin de partager et d’ouvrir en direction d’autres cultures et d’autres langages. Par ces rencontres, nous souhaitons ainsi mettre en lumière les forces d’invention et de résistance et contribuer, modestement, à créer un contexte propice au partage d’une pensée qui refuse la fatalité du retour à l’anormal – où les inégalités, la précarité, les violences sociales et policières, l’altération irréversible de nos environnements et l’extinction massive des vivants constituent ce que certain.e.s voudraient défendre. La pandémie et la crise économique et sociale qu’elle a entraîné démontrent que tout est fait pour que rien ne change. Or précisément : il y a d’autres mondes à bâtir, d’autres mondes à oser, d’autres mondes à désirer. Solidaires, hospitaliers, autonomes et résilients. S’écrivant ailleurs que du côté des fantasmes de la toute-puissance, de la domination et de la domestication. Nombreux sont celles et ceux qui y travaillent déjà. Alors continuons.
 
Barbara Métais-Chastanier
 

« Nous, il y a longtemps que l’on ne se demande plus si un autre monde est possible. Nous nous demandons comment celui-ci est-il possible. » David Fernández


Les prochaines tribunes (en raison de la crise sanitaire la plupart des tribunes se feront en visio-conférence)


- TRIBUNE #5 avec Joëlle Zask - lundi 22 février à 18h30 - Théâtre de Brive
- TRIBUNE #6 avec Geneviève Azam - lundi 8 mars 2021 à 18h30 - Théâtre de Tulle
- TRIBUNE #7 avec Fanny Lopez - mardi 6 avril à 18h30 - Théâtre de Brive
- TRIBUNE #8 avec Catherine Larrère - lundi 3 mai à 18h30 - Théâtre de Tulle